Pistage

Emile MADIOT

Émile MADIOT

Responsable de section

Le pistage, comme le pistage utilitaire utilise les qualités olfactives du chien. Cette discipline se pratique en extérieur sur des terrains de pâture, de labour ou encore de blé ou de maïs coupé par des chiens L.O.F ou non..

La saison de pistage se déroule en général entre septembre et avril.

Le chien doit avoir acquit les notions d’obéissance pour commencer le travail de pistage.

Pour concourir au Brevet, le chien doit être titulaire d’un carnet de travail, du CSAU et de sa licence.

Base du pistage :

Le chien suit l’odeur laissée par le traceur (personne qui fait la piste), Il doit suivre le plus fidèlement le parcours de la piste, sinon il y a pénalité de points. Il doit également trouver un ou plusieurs objets qu’il doit rapporter à son maître ou marquer l’objet en se couchant.

Deux épreuves :

La piste libre : (notée sur 100 points).Le chien évolue seul, Il ne peut pas se faire aider par son maitre. Il s’agit pour  la chien d’aller récupérer un objet  (morceau de corde, de tuyau, de bois, de moquette) déposé par un « traceur » au bout d’une piste d’un tracé (600 pas ou900 pas selon le niveau).

Plus le niveau augmente, plus il y a de difficultés. Les pistes sont de plus en plus longues, le nombre d’angles droits plus importants ou très aigus  ainsi que des coupures  de la piste par un faux traceur dont le but est de distraire le chien.

La piste en trait de limier : (notée sur 100 points). Le chien, revêtu d’un harnais et non d’un collier est suivi par son maître qui le tient avec une longe de 10 mètres. Le chien doit suivre le plus rigoureusement possible la piste empruntée par le traceur (ente 600 et 1100 pas) sans se laisser égarer par des fausses pistes et retrouver 3 objets que celui-ci a déposés sur son parcours ainsi que découvrir le traceur.

L’épreuve de niveau 3 (trait de limier sélectif), comporte 7 angles dont 4 très aigus et 3 fausses pistes coupant la piste en 3 endroits soit perpendiculairement soit en angle très aigu, le chien lâché à 35 pas de l’arrivée, doit aller identifier le bon traceur parmi 3 personnes situées en extrémité du parcours et aboyer à sa découverte.

Pour égaliser les chances de chaque concurrent, chaque piste est tracée sur une parcelle « vierge », c’est-à-dire non foulée par des traceurs depuis 12 heures minimum, ce qui explique l’importance des étendues de terrain nécessaires  pour un bon déroulement de cette discipline.

La discipline comprend 3 niveaux de difficultés (échelon  1,  2 et 3) avec une épreuve préalable : le Brevet qui donne accès à l’échelon 1.

Le pistage est un grand moment de partage entre le maître et le chien, un moment de complicité silencieux dans le petit matin qui peut être glacial.

le-trait pistage